Michel Ciry

Extrait du journal de Michel Ciry, 9 janvier 1983

Veuve depuis quelques semaines d’un typographe fameux, Mme Bricage nous reçoit dans sa jolie demeure caractéristique de la région (Angers) et dont elle et son mari firent un haut lieu de l’imprimerie depuis qu’ils durent quitter Bièvres …   …Enthousiaste mais douce, sereine malgré l’affliction, possédant à fond le beau métier dont son défunt mari sut lui inculquer la passion, elle nous initie aux exigences de ce qui pour elle est sacerdoce, tant de conscience dans l’accomplissement de son travail rejoignant en ferveur le service d’un dieu.

Elle nous montre quelques uns des nombreux ouvrages réalisés avec un exemplaire souci de perfection durant plus d’un demi-siècle. Si la plupart des artistes qui illustrèrent ces ouvrages sont célèbres, il en est un dont j’ignorai jusqu’au nom avant d’avoir feuilleté ce matin le Boileau qu’il orna de gravures dont la révélation me frappa d’admiration, tant par l’exceptionnelle qualité du dessin que techniquement parlant, sans oublier l’intarissable invention des compositions audacieuses. Il s’agit de Remy Lejeune (Ladoré); savant, son art est celui d’un graveur et dessinateur de premier ordre.

Plus germanique que latin […], l’extrême acuité du graphisme entraînant une véritable torture des formes qui ne craint pas d’engendrer une humanité comique ou terrifiante suivant que le si talentueux géniteur plastique d’un monde vise à l’ironie ou veut stigmatiser le plus gravement qui soit. C’est dans les grandes mines de plomb, qu’avec humour il exécuta sur le thème de l’amour, que je trouve la plus manifeste l’estampille d’un expressionisme d’outre-Rhin. […] Il est flagrant que la beauté conventionnelle ne l’intéresse en rien (ce en quoi je l’approuve).

Outre que cet artiste aussi consciencieux qu’inspiré apporte un soin inouï au rendu de ses héros, si particuliers en leur ensemble, et parfois carrément monstrueux, il n’est pas moins attentif à celui des éléments d’accompagnement dont il entoure les êtres qu’il fait vivre dans des décors tout aussi insolites que les individus qu’ils situent. Il y a donc parfaite homogénéité en cette oeuvre que je tiens pour majeur.

Michel Ciry est artiste peintre et graveur. Lauréat de l’académie des Beaux-Arts, Chevalier des Arts et des Lettres, il est également compositeur de musique, journaliste et écrivain